Wackes Wäj

  •  01 - Vergess nie des Thal
    Traditionnel / J Jungmann
  •  02 - Salut Bisamme !
    JM Friedrich
  •  03 - Mensch hesch du e scheenie welt
    L.Armstrong / JM Clavey / E Storck
  •  04 - Herner uf de Stern
    J Brel / F Schaeffer
  •  05 - Sie esch furt
    M Jackson / F Schaeffer
  •  06 - Wandre gehn
    Lennon / McCartney / F Schaeffer
  •  07 - Mer redde guet !
    M Sardou / F Schaeffer
  •  08 - Schwull esch guet !
    Lennon / McCartney / F Schaeffer
  •  09 - Freier Man
    Rossington - Van Zandt / F Schaeffer
  •  10 - Oyez ! Oh jeh! Oh yeah !
    P Vix / F Schaeffer
  •  11 - D'Schissgass Napp
    N Young / F Schaeffer
  •  12 - Bierglasche Bruntzer
    Traditionnel / JMClavey
  •  13 - Abschieds Lied
    R Eglès

Type de support : CD
Catégorie(s) : Cabaret
Année de production : 2010
Informations :

Wackes wâj : les chemins de traverse des voyous (2001/2009)

1 VERGESS NIE DES THAL (traditionnel /Justin Jungmann)
Quoi de plus emblématique que de débuter ce CD sur les chemins de traverses par cette chanson issue du répertoire traditionnel américain (Red River) interprétée par le plus alsacien des texans, j’ai nommé Justin le cowboy de Castroville où le TAS a passé une semaine magnifique en 2002...Les paroles sont de Justin lui-même, écoutez comme l'alsacien est beau avec l'accent américain ! Preuve de l'universalité de notre dialecte. Justin a hélas 70 ans passés et il est l'un des derniers à honorer par sa langue maternelle ses origines haut-rhinoises...Merci d'exister frère et de transmettre toutes tes valeurs au delà des océans!

2 SALUT BISAMME! (J Marie Friedrich)
Et hop un p’tit reggae pour la route, histoire de mettre l'ambiance. Il s'agit d'une chanson emblématique interprétée par les enfants de l'école de Théâtre lors de la revue 2009 et du Festijeunes 2009 de si bon souvenir .Comme quoi on peut s'amuser et partager le bonheur de s'exprimer dans une langue qui, si elle n'est plus maternelle , reste ...tout simplement belle...

3 MENSCH HESCH DU E SCHEENIE WELT (Louis Armstrong/J Michel Clavey/Emile Storck)
Ce slow jazzy mondialement connu sous le titre « What a wonderfull World» du grand Louis Armstong dont nous avons visité la ville en 2002 (La Nouvelle Orléans). Ce titre date de la revue de 2004 et se veut un manifeste écolo émaillé de la superbe poésie du grand écrivain sungauvien : Emile Storck...

4 HERNER UF DE STERN (J Brel/Frantz Schaeffer)
Un hymne pour les cocus et pourquoi pas ? Après tout ils représentent sans doute une minorité pas si minoritaire que cela. Ce texte illustrait un sketch désopilant lors de la revue 2009 avec bonne humeur et dérision, allez les machos un peu d'humour ! Si cela se trouve vous aussi...La musique originale est du grand Jacques Brel à savoir « Le moribond » aussi popularisé dans les années soixante dix en anglais par Terry Jacks sous Seasons of the Sun, repris encore plus tard par Nirvana

5 SIE ESCH FURT (Michael Jackson/Frantz Schaeffer)
Une mélodie sublime de Michael Jackson disparu en 2009 dédiée à une autre grande disparue, Germaine Hertschuh que les plus de quarante ans n'ont pas oubliée. Immense actrice et être humain hors norme décédée en 2001...Ce chant hommage a été crée lors de la revue 2002 et a été interprété sur scène par le TAS au grand complet. Emotion et souvenir...

6 WANDRE GEHN (Lennon Mac Cartney/Frantz Schaeffer)
Allez hop et un peu de Schwung, histoire d'illustrer le fait que la vie continue quoiqu'il arrive .Un vieux tube des Beatles, qui illuminait la comédie musicale Do ben ich d'Heim! montée en l'an de grâce 2007, histoire de montrer que le TAS a la volonté d'essayer « tous les genres » en alsacien et que parfois il faut avoir le courage d'OSER sortir des sentiers battus.

7 MER REDDE GUET!(Michel Sardou/Frantz Schaeffer)
Le tube du Festijeunes 2009 qui deviendra dans les année à venir l'illustration sonore des manifestations des théâtres de jeunes en alsacien .Ecoutez bien ce qu'expriment nos trois ados dans ce chant, je dirai même manifeste, et laissez à tout jamais vos préjugés au vestiaire des vieux acariâtres qui fulminent des « c'était mieux avant » ou des « mais ils parlent mal, quelle horreur! my dear! ». C'est différent mais c'est toujours , et alors! c'est bien non?

8 SCHWULL ESCH GUET!(Lennon Mac Cartney/Frantz Schaeffer)
C'est fou ce qu'on aime les Beatles au point de s'inspirer d'une de leur pochette de disque pour faire la notre. Après tout on a le droit ! N’est ce pas le meilleur groupe du monde?
Ici une autre parodie de la revue 2009, très portée sur la «chose », mais qui ne l'est pas? Ici on parle d'amours homosexuels en toute liberté et sans tabou tout en respectant le choix de chacun. Ecoutez bien les paroles, y voyez vous ne serait ce qu'un soupçon d'homophobie? Messieurs les censeurs, comprenez avant de juger!!

9 FREIER MAN(Rossington -Van Zandt/Frantz Schaeffer)
Un slow rock repris de Lynyrd Skynyrd pour en faire un hymne aux mamans, à toutes celles qui nous ont construit et aimé. Il s'agit d'une chanson jamais jouée au TAS qui ouvre le prochain Wackes Waj, à savoir des concerts multilingues avec un soupçon de cabaret, idéal pour égayer les fiestas diverses.

10 OYEZ ! OH JEH !! OH YES!! OH YEAH !! (Patrick Vix/Frantz Schaeffer)
Et la voilà ! Sur une composition de Patrick et un texte collectif de la paire qui en appelle déjà d’autres, une chanson de marins trilingue, festive et entrainante. Notre petit groupe de musiciens a pris le nom de BABEL (Babylone) ville qui selon la bible a été vidée de ses hommes qui avaient chacun une autre langue. Et bien, nous relevons le défi d'unir les gens en chansons et chantant plusieurs langues à la fois, and why not ?


11 D'SCHISSGASS NAPP (Neil Young/Frantz Schaeffer)
Sur un air de Country Rock (musique des dieux?) un plaidoyer pour plus de justice sur une terre propre .Extrait de la revue 2009 qui fait sien l'adage Ni pauvre ni soumis!

12 BIERFLASCHE BRUNTZER (Traditionnel/J Michel Clavey)
Notre « Sufflied » à nous, au deuxième degré et avec modération « of course » mais néanmoins n'hésitez pas à monter sur les tables en dansant là dessus .Toute l'Irlande qui s'invite dans nos Winstubbe.

13 ABSCHIEDS LIED (René Egles)
Une façon tranquille de se dire adieu, cette chanson de notre maître à chanter « uf Elssassich » René Egles qui concluait sereinement notre revue de 2009.
François SCHAEFFER



en rupture